LE YOGA EST-IL SECTAIRE ?

Je suis hyper fan du magazine Marie Claire pour lequel j'ai récemment donné un cours de yoga en ligne et ai participé à une table ronde sur le bien-être, ses vérités et ses dérives, en ligne aussi (et à retrouver ici : YOGA https://www.marieclaire.fr/semaine-respirations-cours-de-yoga-energisant,1429183.asp + TABLE RONDE https://www.marieclaire.fr/lacher-prise-et-etre-bien-dans-son-corps-cet-ete,1429180.asp ). Il y a peu, j'ai lu un article qui a attiré mon attention dans le Magazine, on pouvait y lire : "Le yoga a changé ma vie ... Il fait partie de mon équilibre, et sans yoga je vais beaucoup moins bien. ... il émane d'une approche sectaire et est imprégné de dogmes ...". Mais ce n'est pas le seul, le journal Le Monde aussi a écrit un article il y a quelques mois : "Le yoga, nouvelle porte d’entrée aux dérives complotistes et sectaires". Et c'est, malheureusement, également loin d'être le seul. Alors je vais parler avec mon expérience. Et oui, je confirme : le yoga peut-être sectaire. Comme dans tout ce que tu fais avec "abus", tu te laisses complètement porter, emporter, jusqu'à parfois ne même plus avoir un avis objectif sur la chose. Et malheureusement, certains profitent de cela, de tes addictions, ton lâcher-prise total, ta confiance sans faille. Lors de l'un de mes trainings de professeur de Yoga, ce fut le cas. Sans citer l'école, de nombreux problèmes sont arrivés là-bas alors que les élèves se trouvaient dans un moment où la situation mondiale devenait effrayante et où il faisaient l'expérience d'une vulnérabilité exacerbée. Oui, car c'est sur cela que joue nombreux "Gourous" dans le monde du Yoga. Ta vulnérabilité. Tu viens rechercher une réponse en faisant ces formations, LA réponse, au pourquoi de la vie, au comment aller mieux, par quelle technique guérir de mes traumatismes. Tu ne deviens pas professeur de yoga par hasard, tu deviens professeur de yoga car tu as traversé un moment bien compliqué dans ta vie et tu cherches à t'en sortir, à aller mieux. Tu découvres le yoga, tu te rends compte du bien que cela te procure et tu veux rester plonger dans cet univers au quotidien, donc pourquoi ne pas en faire ton métier, pourquoi ne pas aider les autres à aller mieux à ton tour. C'est en ça que le yoga peut-être sectaire : ta vulnérabilité, ton envie profonde d'aller mieux, ta croyance en UNE vérité. Tu serais prêt(e) à tout pour qu'on te donne la clef. Cela concerne la philosophie du Yoga mais aussi les cours de Yoga. Dans un cours de Yoga, le prof n'est pas censé s'asseoir sur toi, non. Mon prof de Bikram le faisait au Maroc, mon prof d'Ashtanga le faisait en Inde. Et ceci n'est PAS NORMAL. En plus de sentir leurs parties génitales contre les miennes, d'avoir le corps écrabouillé sur le moment, je subis depuis des problèmes de genoux car ils ont été beaucoup plus loin que ce que mon corps ne pouvaient supporter/accepter. Hors en Yoga, on écoute son corps, on va en douceur, on va plus loin dans la posture au rythme de chaque expiration, on avance de millimètre en millimètre, voire on avance pas du tout, on reste où l'on est et c'est déjà suffisant. En yoga, il n'y a pas de niveaux comme certains aiment le dire, chacun est son meilleur professeur car chacun va au rythme de son corps, au jour le jour car celui-ci est différent chaque jour, selon ses ouvertures de hanches par exemple, selon l'humeur du moment présent, les émotions, les pensées... En yoga, il n'y a pas de règle à part s'écouter et écouter son corps, pour une fois. Et si jamais tu sens que ce que ton professeur te dit ou fait ne te convient pas, tu dis stop. Tu gardes ce que tu souhaites garder du cours, tu n'as pas à faire une confiance aveugle en ton professeur : non, lui non plus ne détient pas la vérité universelle. Aucun "Sage", "Gourou", "professeur" ne détient la vérité universelle car celle-ci n'existe pas. La seule vérité qui soit c'est la tienne, celle qui résonne en toi, celle qui "raisonne", celle qui est juste selon tes valeurs personnelles. Alors n'accepte jamais que l'on dépasse tes limites, ne te laisse pas complètement embarquer, garde ton jugement et tes yeux ouverts, écoute ton corps, tes intuitions, et va à ton rythme. Le Yoga c'est plein de belles valeurs, c'est plein de bénéfices, cette pratiques a été étudié et pratiqué depuis des millénaires et cela n'est pas sans raison ni sans but. Le Yoga peut réellement être transformateur (cela l'a été pour moi), il suffit de trouver le ou les profs qui te conviennent, la pratique adaptée, le studio / salle de sport qui te branche également. Certains me disent parfois qu'ils ont testé un studio de yoga qui était "trop perché" pour eux. Soit : chacun ses préférences. Perso, j'aime les "trucs perchés", avec encens, mantras, bols tibétains... J'aime être complètement plongé dans l'univers du Yoga, tout en gardant un esprit lucide sur les choses. Cela me fait du bien, cela m'aide à lâcher-prise et à ressortir de là plus sereine. Pourtant, ce n'est pas forcement le Yoga que j'enseigne : je peux enseigner un Yoga ciblé "spiritualité" comme un Yoga très "club de sport", c'est à dire plus fonctionnel, ou un Yoga alliant un peu des deux. Une chose est sure : je ne "touche" quasi jamais les élèves. Si je le fais, c'est hyper subtilement et surtout en demandant leur accord avant. Je les prend pour autant tous en considération avant, pendant et après le cours, chacun, je m'assure que tout le monde va bien, que personne n'a de douleurs spéciales (avant et) après le cours, je les encourage à venir me poser des questions, je les "ajuste" principalement par la parole pour qu'ils ne se blessent pas pendant la séance et qu'ils adoptent une posture convenable (pas une "jolie posture" mais une posture où le corps et l'esprit peuvent profiter au max de tous ses bénéfices en toute sécurité). Choisi le Yoga qui te convient et profite de tout ce qu'il a a t'apporter. Namaste ;)